Article

Temps de lecture 6 min

Pourquoi devenir moniteur d'auto-école ?

Pourquoi devenir moniteur d'auto-école ?

MonPermisCPF, l’auto-école référence en ligne de votre permis avec le CPF

Auteur : MonPermisCPF

Expert MonPermisCPF

Table des matières

Vous vous interrogez sur votre avenir professionnel ? Vous êtes en reconversion professionnelle et vous vous questionnez sur le futur métier de votre nouvelle vie ? Pourquoi devenir moniteur d’auto-école ? Vous saurez tout ! Conditions d’accès à ce métier exigeant, missions d’enseignement, compétences requises, diplômes nécessaires, salaires, évolution de carrière…

Les missions du moniteur d’auto-école

Les missions générales du moniteur d’auto-école consistent à donner des cours d’enseignement à la conduite des véhicules (voiture, moto, poids lourds).

Apprentissage théorique de la sécurité routière

Le métier de moniteur d’auto-école consiste à enseigner les règles et les pratiques de la sécurité routière, de façon individuelle ou collective. La formation délivrée aux apprentis conducteurs doit leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour être un bon usager de la route.
Une des missions consiste à donner des cours théoriques en salle. Pour ce faire, le moniteur définit ses méthodes pédagogiques et fait le choix de ses outils.

  • Il enseigne les bases du Code de la route : panneaux de signalisation, marquage au sol, etc. ;
  • Il explique les règles de la circulation dans des situations telles que celles présentées dans l’examen théorique du Code de la route ;
  • Il donne des cours sur les organes essentiels d’un véhicule.

Il effectue par ailleurs l’évaluation des compétences de ses élèves.

Apprentissage pratique sur route de la sécurité routière

Les moniteurs d’auto-école ont pour mission d’enseigner la conduite d’un véhicule aux futurs conducteurs. Pour ce faire, ils donnent des cours à leurs élèves, ceux-ci étant en situation réelle de conduite au volant du véhicule. Ces cours permettent de compléter les acquis de la formation théorique.
En situation de conduite, le moniteur dispose des doubles commandes sur le véhicule pour assurer la sécurité de l’élève et des usagers de la route.
L’apprentissage est focalisé sur les règles de conduite, la signalisation routière et la sécurité routière.

Participation à des formations d’enseignement en entreprises ou en écoles

L’emploi de moniteur peut également consister à participer à des opérations ponctuelles de sécurité routière. Le moniteur peut être mandaté par la Police ou la Gendarmerie pour animer des sessions de sensibilisation en école primaire ou en collège. Ces séances de sensibilisation peuvent également avoir lieu en entreprise ou pour le compte de sociétés d’assurance.

Les qualités et compétences requises pour devenir enseignant en auto-école

Les métiers de l’enseignement nécessitent de nombreuses compétences, de savoir-faire ou de savoir-être. En particulier, celles de l’enseignement de la conduite.

Disponibilité et organisation

Le futur enseignant en auto-école doit être très disponible pour ses élèves. Entre les cours théoriques collectifs et les cours de conduite particuliers, il doit parfois travailler à l’heure de la pause méridienne, en fin de soirée ou même le samedi. Ceci pour se rendre disponible auprès des candidats au permis au planning surchargé.
De même, une excellente organisation est nécessaire, son planning de cours devra être tenu précisément afin de ne pas léser un élève de plusieurs précieuses minutes de conduite.

Rigueur et vigilance

L’enseignant en sécurité routière devra être rigoureux pour corriger en permanence les acquis de ses élèves et mettre à niveau leur conduite pour éviter les risques d’une utilisation dangereuse de leur véhicule. En effet, une vigilance de tous les instants est requise. Les situations de mises en danger surviennent n’importe quand !

Patience et pédagogie

Un moniteur d’auto-école se doit d’être patient et pédagogue envers ses élèves. Il devra tenir compte des situations de stress dans lesquelles peuvent se sentir certains conducteurs, surtout les plus anxieux. Il devra ainsi adapter son discours selon les capacités de compréhension de chacun.

Excellent relationnel

Les moniteurs ont de nombreuses interactions chaque jour avec des publics différents. Avec leurs élèves, en général un public jeune, mais aussi avec les parents, soucieux du niveau de formation atteint par leurs enfants. Les compétences indispensables au métier de moniteur sont donc les suivantes :

  • la maîtrise de soi ;
  • la diplomatie pour pouvoir gérer les situations de conflit ;
  • une capacité à s’adapter rapidement à toute situation nouvelle.

Quelles formations permettent d’enseigner en auto-école ?

L’enseignement en auto-école nécessite des conditions strictes et un diplôme de niveau III. On vous dit tout.

Les conditions à remplir pour devenir moniteur auto-école

Pour espérer exercer le métier de moniteur d’auto-école, il existe des conditions à remplir.

  • Il est nécessaire d’avoir 20 ans révolus ;
  • Il faut posséder le permis B depuis 2 ans minimum ;
  • Il faut avoir dépassé le délai probatoire, qui est de 2 ans en apprentissage de la conduite accompagnée et de 3 ans en formation classique ou supervisée.

Quid du titre de formation BEPECASER ?

Le BEPECASER est le Brevet pour l’exercice de la profession d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière. Ce diplôme était indispensable jusqu’en 2016 pour pouvoir enseigner en tant que moniteur auto-école.
Le BEPECASER était accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau IV tel que CAP ou brevet des collèges. Or, les autres pays européens exigent un diplôme de niveau III (Bac + 2) pour enseigner la conduite.

Diplôme nécessaire aujourd’hui : titre professionnel CCP ECSR

La France a donc dû se mettre à niveau par rapport aux autres pays européens. Elle a créé un nouveau titre professionnel CCP ECSR (Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière). Ce CCP (Certificat de Compétences Professionnelles) est mis en œuvre par l’arrêté du 20/04/2016. Il nécessite le suivi de 910 heures de cours dans un centre agréé, ainsi qu’un stage en entreprise de 280 heures.
Ce titre professionnel d’état se décompose en 2 parties : le CCP 1 et le CCP 2.

  • CCP 1 : il concerne la formation initiale à la conduite. Le programme Bepecaser est repris et complété de nouveaux thèmes comme la psychologie et le comportement, l’animation de groupes, la gestion des parents au cours des rendez-vous pédagogiques ;
  • CCP 2 : il concerne les actions d’éducation avant et après permis.

L’accès au titre professionnel peut s’effectuer en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ou grâce à une formation dans un centre agréé.

Quel est le salaire d’un moniteur d’auto-école ?

Selon les fiches métiers concernant l’enseignant de sécurité routière, le salaire de base d’un moniteur d’auto-école débutant est d’environ 1550 euros brut. Ce salaire est appelé à évoluer avec l’ancienneté du moniteur.

Les avantages du métier de moniteur

Le métier d’enseignant en sécurité routière présente de nombreux avantages. Ils sont détaillés ci-après.

Avoir une activité professionnelle en lien avec sa passion pour l’enseignement et la formation

Si vous avez une passion pour les métiers de l’enseignement, ce métier peut être une bonne solution pour une activité professionnelle agréable. Empathie et envie d’inculquer ses compétences sont indispensables pour s’épanouir dans ce métier exigeant.

Avoir un travail en lien avec sa passion pour la conduite de véhicule sur route

Le métier de moniteur d’auto-école est une activité professionnelle parfaite si vous êtes un passionné de la route ! As du volant ou adepte des grands voyages, vous pourrez combiner votre amour du bitume à votre volonté de former des apprentis pilotes !

Enseigner le respect des règles de sécurité routière

Si le respect des règles est votre leitmotiv, vous aurez à cœur d’inculquer celles du Code de la Route à votre public d’apprentis pilotes. Attention toutefois à ne pas être trop rigide ni autoritaire avec vos élèves ! Une bonne dose de pédagogie est nécessaire avec certains publics d’apprenants.

Les évolutions de la profession de moniteur d’auto-école

L’évolution de carrière d’un moniteur d’auto-école est variée.
En préparant le BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs), il pourra à son tour enseigner à des futurs moniteurs de conduite. Il pourra aussi passer un concours de catégorie B pour devenir inspecteur du permis de conduire.
Une alternative existe. Un salarié d’un centre de formation peut demander un agrément à la Préfecture après 2 ans d’exercice, en vue de créer son propre centre de formation. Il devra pour ce faire avoir 23 ans minimum, avoir totalisé 3800 heures de conduite. En outre, il ne devra avoir subi aucune condamnation juridique, criminelle ou correctionnelle.

Les différents statuts d’un moniteur auto-école

En emploi salarié dans un centre ou en tant que moniteurs indépendants, les enseignants en sécurité routière ont le choix !

Moniteur salarié dans une auto-école

Un moniteur d’auto-école peut exercer au sein d’une équipe de moniteurs dans un centre de formation en tant que salarié. En exerçant au sein d’une structure à taille humaine, il pourra s’épanouir plus facilement, dans un cadre de proximité d’équipe entre ses élèves et les autres moniteurs. L’ambiance y est plus sereine que dans les grands groupes, plus impersonnels.

Moniteur indépendant en micro-entreprise

Le jour où le moniteur en auto-école en a assez de travailler en tant que salarié pour un patron, il peut s’installer en tant que moniteur indépendant. De nombreuses plateformes de formation en ligne sont à la recherche de professionnels partout en France. En s’inscrivant en ligne, ils ont ainsi la possibilité de donner des cours aux élèves de leur zone géographique.
Le moniteur devra pour ce faire créer son statut d’entreprise individuelle. Les statuts possibles sont la microentreprise, l’entreprise individuelle (EI) ou une SASU.

Vous savez maintenant tout sur le métier passionnant de moniteur d’auto-école ? Vous souhaitez devenir moniteur d’auto-école ? Le besoin de moniteur d’auto-école indépendant est en forte croissance grâce au développement de centres de formation en ligne. Et si vous vous lanciez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :