Article

Temps de lecture 7 min

Comment financer son permis de conduire ?

Quelles sont les aides pour financer son permis de conduire ?

MonPermisCPF, votre auto-école de référence en ligne pour votre permis B ou votre permis poids-lourd

Auteur : MonPermisCPF

Expert MonPermisCPF

Table des matières

Apport personnel ou chèques cadeaux offerts par ses proches : tel est le mode de financement auquel un candidat au permis de conduire pense en premier lieu pour payer l’obtention de son précieux sésame.
Mais saviez-vous qu’il existe de nombreuses autres solutions pour financer son permis ? Dans la jungle des aides proposées par l’état, les collectivités locales et les administrations, petit tour d’horizon de toutes les solutions proposées !

Un prêt pour les jeunes de 15 à 25 ans : le permis à 1 euro par jour

Le permis à 1 euro par jour est destiné aux jeunes entre 15 et 25 ans qui souhaitent effectuer leur inscription pour obtenir le permis de conduire, mais qui ne possèdent pas les capacités de le financer.
Il se présente sous la forme d’un prêt proposé par l’état, dont les intérêts restent à sa charge.

Comment bénéficier du permis à 1 euro par jour ?

Les conditions d’éligibilité pour bénéficier du prêt sont :

  • être âgé de 15 à 25 ans révolus ;
  • déposer son dossier dans une auto-école partenaire, qui déterminera le nombre d’heures de conduite nécessaires pour le jeune et établira un devis, ainsi qu’un contrat de formation ;
  • être candidat au permis A1, A2 ou B.

Pour une première inscription à une formation au permis, le montant du prêt accordé varie de 600 euros à 1 200 euros.
Attention : si vous avez déjà suivi une formation à la conduite, vous ne pouvez plus prétendre à ce crédit.

Les démarches à effectuer pour bénéficier du permis à 1 euro

Muni du devis établi par l’auto-école partenaire, le candidat devra rechercher un organisme bancaire sur le site www.permisauneuroparjour.fr. Il devra fournir des garanties à la banque choisie (justificatifs de revenus ou garantie de tierces personnes) ; s’il ne peut pas justifier de garanties, l’état peut se porter garant de son prêt.

Le remboursement du permis à 1 euro par jour

Si le prêt est accordé par la banque, celle-ci effectue le virement du montant directement à l’auto-école. Son remboursement s’effectue dès ce moment-là, grâce à de faibles mensualités de 30 euros au maximum.
La durée de remboursement varie entre 20 et 40 mois, selon le montant du crédit.
Attention : si le candidat n’obtient pas son permis, il lui sera nécessaire de reprendre des leçons de conduite ; celles-ci ne sont pas incluses dans le prêt ; il faudra donc envisager un autre montage financier pour celles-ci.

Des aides pour les actifs grâce au CPF (compte personnel de formation)

Tous les actifs bénéficiaires d’un emploi ou demandeurs d’emploi disposent d’un Compte Personnel de Formation. Depuis 2017, chaque candidat à l’examen du permis de conduire peut utiliser son CPF pour son financement.

Conditions à remplir pour un candidat au permis titulaire d’un emploi ou demandeur d’emploi

Les deux conditions à remplir sont :

  • l’auto-école pour l’examen du code et du permis doit être agréée et déclarée comme organisme de formation professionnelle ;
  • l’obtention du permis doit concourir au projet professionnel du demandeur.

Comment créer son dossier d’inscription en ligne ?

La consultation de vos droits à la formation professionnelle par le CPF s’effectue en ligne sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, en choisissant le permis souhaité et l’auto-école dans la liste référencée.
Le dossier d’inscription doit également être créé en ligne. Le coût de la formation entre dans le cadre d’un quota d’heures et d’un forfait en euros.

Des aides au financement pour les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi

Que vous soyez allocataire ou non de Pôle Emploi, si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous pouvez prétendre à une aide financière pouvant atteindre 1 200 euros.

Critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide de Pole Emploi

Pour obtenir un financement en tant que demandeur d’emploi, il faut :

  • ne pas avoir déjà bénéficié de cette aide ;
  • avoir 18 ans révolus ;
  • être demandeur d’emploi depuis plus de 6 mois, en catégorie A, B, D « formation », CSP (contrat de sécurisation professionnelle) ou en contrat aidé.

Les candidats en catégories CSP, A, B ou D « formation » doivent en plus percevoir l’ARE (aide au retour à l’emploi) ou l’ASP (allocation de sécurisation professionnelle) ou un minimum social (RSA ou allocation aux adultes handicapés ou allocation de solidarité spécifique).
Attention : vous pouvez bénéficier de cette aide même si vous devez repasser tous les examens du permis (code et conduite). Si vous devez repasser uniquement le code, l’aide ne pourra pas vous être accordée.

Déposer son dossier d’inscription dans une agence de Pôle Emploi

Une fois que l’obstacle au retour à l’emploi est validé par le conseiller de Pôle Emploi, le prétendant à l’aide doit renseigner le formulaire disponible uniquement en agence et l’auto-école de son choix doit être validée par son conseiller.

Des aides pour les jeunes de plus de 18 ans en apprentissage

Si vous êtes un jeune apprenti de plus de 18 ans, dans le cadre d’un contrat d’apprentissage dans une entreprise et que vous souhaitez suivre la formation du permis B, vous pouvez bénéficier d’une aide de 500 euros pour financer votre permis !Cette aide est attribuée en une seule fois.
Le dossier de demande d’aide (formulaire sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R53394) doit être envoyé au CFA (centre de formation des apprentis) dans lequel vous effectuez votre contrat d’apprentissage, accompagné des documents suivants :

  • une copie de votre pièce d’identité recto/verso ;
  • un devis de l’auto-école de moins d’un an ;
  • un RIB pour le versement du montant de l’aide.

Des aides au permis pour les personnes en situation de handicap

Les personnes en situation de handicap peuvent utiliser une partie de leur prestation de compensation du handicap (PCH) pour financer leur formation de conduite.
Cette aide financière du département a pour objectif de prendre en charge les dépenses liées à la perte d’autonomie due au handicap.
Par ailleurs, dans le cadre de votre insertion professionnelle, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour l’achat d’une voiture grâce à l’AGEFIPH (association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap) ou du FIPHFP (fonds pour l’insertion des personnes en situation de handicap dans la fonction publique).
Vous trouverez des informations complémentaires auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) de votre lieu de résidence.

Des aides de la région ou du département

De nombreuses aides régionales ou départementales sont également disponibles, disséminées sur la toile mais il est dommage qu’aucun site n’en fasse une synthèse… En voici quelques exemples.

Aide des régions pour financer le permis B

L’offre, d’un montant maximal de 1 200 euros, de la région Nouvelle Aquitaine concerne uniquement le permis B et est destinée aux jeunes de 17 à 25 ans en insertion professionnelle, titulaires d’un diplôme de niveau inférieur ou égal au Bac.
L’offre de la région Ile de France, quant à elle, est très similaire mais s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans inscrits dans une formation professionnelle, demandeurs d’emploi ou suivis en mission locale. Le montant peut aller jusqu’à 1 300 euros.

Aide du département Loire atlantique

Elle concerne le financement des permis AM et B des jeunes âgés de 14 à 24 ans, résidant depuis au moins un an en Loire Atlantique. Elle est soumise à des conditions de ressources.
L’aide de 750 euros pour le permis B et de 150 euros pour le permis AM, est versée directement à l’auto-école.

Des aides au permis de la part de certaines communes : les bourses au permis de conduire

Les dispositifs de bourse au permis de conduire existent depuis plusieurs années à l’initiative de nombreuses communes dans toute la France (Carcassonne, Suresnes, Cannes, Blagnac…).
Le cadre est le suivant : le jeune reçoit une bourse de la part de sa commune en échange de services d’intérêt collectif rendus à sa ville, du type aide aux devoirs dans les écoles, renfort du personnel municipal par quelques heures de travail par semaine, apport de compétences ou même proposition et recherche d’un projet pour la communauté.
Certaines communes favorisent les jeunes de 18 à 25 ans, d’autres communes exigeront que le prétendant à la bourse soit demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA ou sans ressources. Renseignez-vous à la mairie de votre lieu de résidence !

Des dispositifs originaux pour financer son permis de conduire

Il existe de nombreuses autres solutions originales pour obtenir le financement de son permis de conduire. Au-delà de la possibilité de fournir un apport personnel ou de se faire offrir des chèques cadeaux, vous pouvez :

  • être élève test dans les centres de formation pour les moniteurs d’auto-école ;
  • louer une voiture « professionnelle » équipée d’un dispositif de doubles commandes ;
  • recourir à la conduite supervisée, si vous avez plus de 18 ans, pour limiter le coût de l’auto-école.

Le cumul des aides de financement au permis

Il faut faire particulièrement attention aux possibilités de cumul des différentes aides.
À titre d’exemple, le permis à 1 euro par jour est cumulable avec les autres aides de l’état ou des collectivités locales. De même, l’aide aux apprentis est cumulable avec toutes les autres aides qu’il perçoit et l’aide issue de l’utilisation du CPF est, elle aussi, cumulable avec ses voisines.
Vérifiez cependant les conditions relatives à chaque offre : par exemple, l’aide départementale de la Loire Atlantique n’est pas cumulable avec une aide de l’état.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour savoir à combien vous revient le permis de conduire. Toutefois, cette liste de possibilités de financer son permis de conduire est loin d’être exhaustive ! N’hésitez pas à vous renseigner à l’échelle de votre mairie, votre département et votre région car de nouvelles offres peuvent être proposées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :