Article

Temps de lecture 8 min

Comment bien conduire ? Les conseils de l'auto-école MonPermisCPF

Comment bien conduire ?

MonPermisCPF, l’auto-école référence en ligne de votre permis avec le CPF

Auteur : MonPermisCPF

Expert

Table des matières

C’est le leitmotiv de tous les futurs ou nouveaux conducteurs, qui rêvent devant les voitures neuves de leur rêve. En effet, il ne suffit pas de disposer de son permis de conduire fraîchement imprimé sous les presses de l’imprimerie nationale pour pouvoir prétendre être un grand maître de la route.La possession du permis donne uniquement l’autorisation de conduire une voiture. Mais l’expérience de la conduite s’acquiert jour après jour, en situation et en circulation.
Alors, comment bien conduire ? Aujourd’hui on vous dit tout !

Avant de bien conduire, il faut apprendre à conduire !

« C’est en forgeant qu’on devient forgeron ». Ce vieil adage pourrait également s’appliquer à la conduite. En effet, avant de se demander comment bien conduire, il est essentiel d’apprendre à conduire. D’où la nécessité d’être bien préparé à la conduite, en vue d’obtenir l’indispensable permis de conduire !

Voiture ou moto, le Code de la route est le même

Quel que soit le permis que vous choisissez de passer, le point de passage obligé est le Code de la Route. Les règles au volant sont les mêmes qu’au guidon d’une moto : il faut les respecter. Les règles de sécurité concernent tout conducteur. Mais elles sont encore plus prégnantes pour un conducteur à moto, moins protégé physiquement.

Apprendre le Code de la route

Vous disposez de plusieurs possibilités pour apprendre le Code de la Route.

  • Suivre des cours dans une auto-école traditionnelle, où un moniteur pourra vous aider à apprendre les règles ;
  • S’inscrire dans une auto-école en ligne et suivre des leçons de Code de la route à distance, avec les informations disponibles en ligne.

Passer l’épreuve théorique du Code de la route

Dès que vous ou votre moniteur estimerez que vous êtes au niveau, vous pourrez passer l’épreuve théorique du Code de la Route. À cet effet, l’auto-école ou vous-même s’occupera des formalités administratives pour votre inscription à l’examen.

Apprendre les règles de circulation au volant

Une fois votre épreuve théorique réussie, vous pourrez démarrer les leçons de conduite au volant d’un véhicule. Si vous effectuez cet apprentissage avec un moniteur, celui-ci vous inculquera toutes les compétences essentielles. À commencer par celles dont vous aurez besoin le jour de l’examen pratique de votre permis.Chaque futur conducteur devra apprendre les compétences suivantes.

  • Maîtriser son véhicule dans une circulation peu dense ;
  • Appréhender la circulation en ville ;
  • Maîtriser la circulation sur autoroute et la partager ;
  • Pratiquer une conduite économique en carburant et en toute sécurité.

Réussir l’examen pratique du permis en sécurité

La réussite à l’épreuve pratique du permis repose sur 3 conditions.

  • Le conducteur doit maîtriser sa voiture quelles que soient les circonstances ;
  • Il doit garantir sa sécurité et celles des autres ;
  • Il ne doit pas faire de faute éliminatoire !

Une fois le précieux sésame en poche, le conducteur a l’autorisation de conduire. Cela ne signifie pas qu’il sait comment bien conduire… L’apprentissage de la conduite se poursuit jour après jour.

Comment bien conduire une fois l’examen obtenu

Car c’est bien là que tout commence. Le conducteur possède son permis de conduire, mais il est encore novice. Voici la liste pratique des points à perfectionner.

Apprendre à gérer toutes les situations au volant de son véhicule

Il est indispensable pour tout conducteur de savoir gérer toutes les situations. Le nouveau conducteur peut être confronté à des situations de première urgence.

Faire démarrer son véhicule et le mettre à l’arrêt

La compétence de base pour bien conduire est de bien faire démarrer sa voiture et la mettre à l’arrêt. Quel que soit le véhicule, la mise en marche de votre moteur doit être maîtrisée, y compris dans les démarrages en côte.
Bon à savoir : la mise à l’arrêt de la voiture dans les embouteillages permet aussi d’économiser du carburant.

Gérer sa vitesse de circulation, en ville comme sur autoroute

Les véhicules récents ont tendance à avoir un moteur plus puissant que nécessaire. Apprendre à gérer sa vitesse de circulation commence par apprendre les vitesses limites. Si vous prenez le volant en ville, les vitesses limites sont de 30 ou 50 km/h. Sur les grands axes, ces vitesses peuvent varier entre 80 et 110 km/h. Enfin sur autoroute, votre limite de vitesse sera de 130 km/h ou moins, en cas de pluie ou de travaux.Bon à savoir : utilisez le limiteur de vitesse si votre véhicule en possède un. Cela vous aidera en première intention.

Conduire dans sa ligne de circulation

Maintenir sa trajectoire sur la route dans sa ligne de circulation nécessite de respecter certaines règles.

  • Maintenir son volant ;
  • Anticiper par le regard autour de soi et avertir avec ses feux ;
  • Conduire sa voiture en ligne droite, à gauche ou à droite, vers l’avant et en virage, en adaptant sa vitesse ;
  • Savoir doser accélération et freinage à différentes vitesses ;
  • Maîtriser le demi-tour et la marche arrière en sécurité.

Utiliser son regard pour anticiper sa réponse

Le regard est essentiel en permanence pour bien conduire. Il permet de prendre ses informations sur les panneaux de circulation ou au sol pour anticiper toute manœuvre de sécurité.

Conduire son véhicule de façon écologique en économisant le carburant

La pratique de la conduite autonome et économique en carburant est enseignée pendant l’apprentissage du permis de conduire. Mais c’est une attention de tous les jours qui permet sa maîtrise. La pratique de l’écoconduite s’effectue en effet au quotidien, grâce aux aides sur certains véhicules (limiteur de vitesse par exemple).

Apprendre les règles d’utilisation des organes de la voiture

Même si l’apprenti conducteur a appris avec son moniteur les différents organes de la voiture de l’auto-école, il va devoir se familiariser avec le nouveau véhicule sur lequel il va parfaire sa conduite.

Le volant pour conduire dans la circulation

Les véhicules récents sont équipés de la conduite assistée. Cependant, si le conducteur prend le volant d’un ancien véhicule, il peut être surpris de la rigidité du volant. Il aura donc besoin d’anticiper la réponse du volant de sa voiture dans la circulation, notamment en situation de stationnement pour arrêt du véhicule.

La boîte de vitesses manuelle

La plupart des permis de conduire de nos jours concernant des véhicules à boîte de vitesses manuelle. La maîtrise du levier de vitesse doit être perfectionnée. En particulier, le passage de la marche arrière, qui peut s’effectuer différemment d’un véhicule à un autre.
Bon à savoir : le permis peut être passé sur une voiture disposant d’une boîte de vitesses automatique. Dans ce cas, le conducteur ne pourra conduire que des véhicules équipés d’une boîte auto.

La pédale de frein sous le pied droit

Lors des cours de conduite, la gestion de la pédale de frein par le pied droit doit être maîtrisée. Grâce à l’aide à la conduite comme l’ESP, l’utilisation du frein par le nouveau conducteur pourra être facilitée.
Mais au-delà de la pédale de frein, l’utilisation du frein moteur est par ailleurs une technique très efficace pour réduire sa vitesse, notamment en descente.

L’embrayage sous le pied gauche

L’utilisation de la pédale d’embrayage est forcément maîtrisée par le pied gauche du jeune conducteur titulaire du permis. Sa gestion en lien avec la pédale d’accélérateur, afin de ne pas faire patiner l’embrayage, est essentielle. Et pas uniquement pour le confort de conduite. Mais aussi pour éviter le vieillissement prématuré de l’embrayage.
Bon à savoir : la pédale d’embrayage n’existe pas sur les véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique.

Les feux de signalisation pour la sécurité de la voiture

Savoir utiliser les feux de son véhicule contribue à la sécurité du conducteur. Pour mémoire, les feux sur les véhicules sont les suivants.

  • Feux diurnes, feux de position, feux stop, feu arrière antibrouillard (optionnel) : pour être vu par les autres usagers ;
  • Feux de recul, feux de croisement, feux de route, feux antibrouillard avant (optionnels) : pour voir la route.

Attention aux situations de conduite à risque !

Même si cela semble évident pour la plupart des conducteurs, il existe des situations où il ne faut pas prendre le volant.

  • Si vous avez pris des médicaments qui impactent la vigilance ;
  • Si vous n’avez pas suffisamment dormi ;
  • Si vous n’avez pas sur vous vos lunettes correctrices.

Quelques conseils pour conduire en toute sécurité

Voici quelques conseils pour vous permettre de bien conduire.

  • Lorsqu’un conducteur agressif vous presse, laissez-le vous dépasser. Cela diminuera votre stress au volant ;
  • Essayez d’anticiper par le regard les actions des autres voitures, des motos, des cyclistes et des piétons ;
  • Ne vous laissez pas distraire par un appel, un SMS ou de la musique trop forte ;
  • En particulier lorsque vous voyagez avec des enfants, veillez toujours à ce que vos passagers attachent bien leur ceinture de sécurité, ne se penchent pas par les fenêtres et ne puissent ouvrir les portières de l’intérieur. Songez toujours à votre sécurité et à celle des occupants de votre voiture.

Avant de pouvoir se vanter de bien conduire, il faut apprendre la conduite et passer son permis. Réussir le permis du premier coup, c’est possible ! Alors, bonne chance ! La réussite est au bout du tunnel en passant son permis avec MonPermisCPF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :