Article

Temps de lecture 6 min

Comment réussir son permis de conduire du premier coup ? Les conseils de l'auto-école en ligne MonPermisCPF !

Comment réussir son permis de conduire du premier coup ?

Auteur : MonPermisCPF

Expert MonPermisCPF

Table des matières

Le permis de conduire est devenu un point de passage obligé pour tout un chacun. Il est aujourd’hui un critère pour de nombreuses entreprises, qui l’exigent dès l’embauche.
On vous livre dans cet article les meilleurs conseils pour être prêt le jour J. Vous y découvrirez ainsi toutes les informations nécessaires pour réussir son permis de conduire du premier coup.

Réussite aux examens du permis de conduire : quelques chiffres

La sécurité routière établit chaque année des statistiques en France sur les taux de réussite au permis de conduire du premier coup.
En 2019, plus de 1,2 million de candidats ont tenté l’examen du permis de conduire, toute catégorie de permis confondue. Cela représente 15 % en moto, 4 % en poids lourd et 81 % en permis voiture.

  • 57,5 % des candidats ont eu leur code dès la première fois.
  • 90,9 % des candidats au permis moto et 59,8 % des candidats au permis voiture ont eu leur épreuve pratique dès la première fois dans leur catégorie.

Ces chiffres montrent par ailleurs qu’un homme a plus de chance qu’une femme d’obtenir le précieux sésame en une fois.
On observe également des diversités selon les départements d’examen.

Réussir son code du premier coup

La première étape de la réussite au permis de conduire passe par l’obtention du Code de la route. Réussir son code du premier coup est un challenge. Les candidats mettront toutes les chances de leur côté en pratiquant un entraînement quotidien. Ils pourront s’aider d’un livre de code et du suivi assidu des cours de code dans une auto-école.
Il n’est pas obligatoire d’être inscrit dans une auto-école. Cependant, la présence et les conseils d’un moniteur expérimenté seront une chance de plus vers l’obtention de votre code du premier coup.

Connaître les critères d’évaluation de l’inspecteur lors de l’épreuve pratique

Afin de mettre toutes les chances de réussite de votre côté, il est essentiel que vous connaissiez les points sur lesquels va porter votre évaluation par l’inspecteur. Ils sont détaillés ci-après.

Maîtriser son volant et son véhicule sur la route

Le premier critère d’évaluation de votre examinateur du permis de conduire va porter sur votre maîtrise du volant. Il évaluera ainsi votre capacité à conduire votre voiture sur la route en toute sécurité.
Vous devrez facilement gagner les 8 points disponibles sur cette évaluation :

  • en vous positionnant correctement au volant,
  • en connaissant la voiture et ses commandes,
  • en ne faisant pas d’erreurs aux questions de sécurité sur route et les premiers secours.

Maîtriser sa vitesse et sa direction lors de l’épreuve du permis

L’inspecteur effectuera une évaluation le jour du permis de conduire sur un autre critère. Il concernera votre maîtrise de la vitesse et de la direction au volant de votre voiture.
Un total de 9 points peut être obtenu sur cette évaluation :

  • la prise d’informations : contrôles grâce aux rétroviseurs et attention visuelle sur la route ;
  • la vitesse du véhicule ;
  • le respect des priorités et des limitations de vitesse, autrement dit du Code de la route en général.

Maîtriser ses changements de direction pendant l’examen pratique

L’examen pratique portera également sur l’évaluation par l’examinateur de :

  • sa gestion des autres usagers de la route ;
  • sa bonne gestion du volant et le partage de la chaussée ;
  • le contrôle des distances de sécurité.

Garantir la sécurité du véhicule et des usagers de la route

Les aspects sécuritaires et d’adaptation font également l’objet d’une évaluation de l’inspecteur. L’autonomie des candidats, une bonne analyse des situations et une adaptation aux aléas de la circulation sont assorties de 3 points supplémentaires.

Obtenir la réussite, en toute sécurité, des manœuvres demandées par l’inspecteur

Le jour du permis de conduire, le candidat devra réaliser deux manœuvres, qui pourront être une marche arrière, un démarrage en côte, un stationnement du véhicule en épi ou en bataille.
Un échec à une manœuvre demandé par l’inspecteur du permis n’est pas un critère de non-délivrance du permis. En revanche, si elle constitue une faute éliminatoire, vous ne pourrez pas avoir votre permis du premier coup.

Reprenez 2 heures sur route pour vous familiariser avec la voiture de l’examen

Tout candidat souhaite être préparé au mieux pour le grand jour de l’examen pratique. Pour ce faire, un conseil judicieux consiste à demander à son moniteur d’auto-école de reprendre 2 heures de conduite. L’idéal est la veille de l’examen pour faire avec lui les différents parcours que l’examinateur a pour habitude de proposer pour son évaluation.
Cela rassurera le candidat et le mettra dans les conditions mentales de l’examen. Cela lui permettra également de se familiariser à nouveau avec les commandes et les dimensions de la voiture.

Évitez les erreurs de lecture des panneaux de direction

Ce point ne constituera pas forcément une erreur éliminatoire, mais l’examinateur cherchera à savoir si vous savez respecter et suivre un itinéraire. Donc une bonne connaissance des routes autour du lieu de passage de votre permis est un atout supplémentaire.

Assurer des points sur l’épreuve pratique

Il existe des points faciles à gagner sur l’épreuve du permis de conduire.
Il s’agit tout d’abord de l’installation à bord du véhicule : n’oubliez pas de boucler votre ceinture, régler vos rétroviseurs, la position de votre siège et la hauteur du volant.
N’oubliez pas non plus de demander à vos passagers s’ils sont attachés eux aussi !Le point de courtoisie est également facile à obtenir si vous avez un comportement au volant adéquat et serein.

Restez zen et serein face à l’examinateur : les astuces

Sérénité est le maître mot pour arriver sans stress le jour de votre examen pratique. Assurez-vous ce jour-là de ne pas avoir d’autres sollicitations de stress, comme un examen médical ou une épreuve scolaire à passer.

Essayez d’être le premier le jour de l’examen et à l’heure !

Cela peut paraître trivial, mais si vous arrivez le premier au point de rendez-vous de l’examen, cela vous permettra de diminuer votre stress sans arriver en retard.
Vous pourrez prendre connaissance du lieu et échanger avec les autres candidats au permis, qui seront sans aucun doute dans le même état de stress que vous !

N’oubliez pas vos documents administratifs pour l’examen

Pour être prêt le jour venu, n’oubliez pas vos documents administratifs ! Préparez-les la veille. Vous aurez besoin :

  • de votre pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport),
  • de votre convocation à l’épreuve pratique,
  • une enveloppe affranchie à vos noms, prénoms et adresse postale,
  • les documents justifiant de l’obtention de votre Code de la route.

Restez concentré sur la réussite de votre examen

Les heures d’entraînement à la conduite accumulées sous le conseil de votre moniteur vous permettront d’arriver prêt devant l’examinateur. Conservez votre attention sur votre objectif de réussite et ne pensez pas à un éventuel échec !Vous ne jouez pas votre vie sur cet examen… Ne vous laissez donc pas submerger par le stress !

Essayez de ne pas laisser le stress vous envahir le jour de l’épreuve

N’oubliez pas de respirer profondément. C’est le meilleur conseil qui puisse être donné dans une situation de vie où le stress peut prendre le pas sur le reste et vous faire perdre 50 % de vos capacités.
Vous devrez enchaîner des inspirations et des expirations amples et profondes pour faire diminuer votre niveau de stress.

Ayez confiance en vous au volant face à l’examinateur

L’examinateur testera tout au long de l’épreuve votre confiance en vous. Alors souriez, soyez détendu et la réussite sera à portée de volant !Montrez-lui que vous êtes serein et prêt à en découdre.

Soyez rassuré par les conseils de votre moniteur

Si vous avez la possibilité de reprendre 2 heures de conduite sur route avec votre moniteur, cela contribuera également à augmenter votre confiance. Tout moniteur expérimenté a aussi un rôle de coach mental et trouvera les mots pour vous booster pour le jour de l’épreuve.

Ne pas faire d’erreurs éliminatoires à l’examen sur route

Il existe de nombreuses erreurs éliminatoires qu’il faut à tout prix éviter sous peine d’échec immédiat au permis.
Parmi les erreurs pratiques à ne pas faire :

  • refuser une priorité,
  • heurter un trottoir avec violence,
  • franchir une ligne blanche continue,
  • mettre en danger son véhicule, ses passagers et les usagers de la route.

Conseils complémentaires pour ceux qui ont déjà connu un échec au permis

Dans la série des conseils un peu décalés, en voici deux.
Si vous êtes à Paris mais que vous avez la possibilité de passer votre permis de conduire en province, n’hésitez pas une seconde. Le taux de réussite y est bien supérieur et la circulation plus facile à gérer.
Si votre auto-école en offre la possibilité, vous pouvez passer votre permis de conduire sur un véhicule à embrayage automatique. La conduite avec une boîte de vitesses automatique est plus facile qu’avec une boîte de vitesses classique.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réussir votre permis de conduire du premier coup.
Il ne reste plus qu’à bien s’entraîner au code en ligne, pour mettre la réussite au menu de ce grand jour.
Choisir MonPermisCPF pour réussir son permis, c’est également le meilleur moyen de mettre toutes les chances de son côté pour faire de ce moment de vie inoubliable une réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :
Le blog MonPermisCPF, l’auto-école référence en ligne de votre permis avec le CPF