Article

Temps de lecture 6 min

Comment ne pas stresser pendant ses heures de conduite ?

Comment ne pas stresser pendant les heures de conduite ?

Auteur : MonPermisCPF

Expert MonPermisCPF

Table des matières

Les heures de conduite au volant de votre voiture d’apprentissage vous causent du stress ? Vous vous demandez comment les symptômes que vous éprouvez peuvent être soulagés ?
Comment ne pas stresser pendant les heures de conduite ? Nous allons tenter de vous apporter des conseils et des solutions pour calmer votre angoisse de la route et reprendre confiance en vous au volant.

Les heures de conduite au volant de votre voiture d’apprentissage vous causent du stress ? Vous vous demandez comment les symptômes que vous éprouvez peuvent être soulagés ?
Comment ne pas stresser pendant les heures de conduite ? Nous allons tenter de vous apporter des conseils et des solutions pour calmer votre angoisse de la route et reprendre confiance en vous au volant.

La définition de l’amaxophobie : la peur au volant

Plus connue sous le nom d’amaxophobie (peur des chariots, littéralement), la peur de conduire une voiture motorisée peut prendre plusieurs formes. De la peur « simple » de tenir un volant à la peur panique, associée à une crise d’angoisse, tous les degrés de phobie existent. Le stress est cependant un phénomène naturel qui affecte chaque personne de manière différente. Certains montrent peu de symptômes, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont insensibles au stress. Pour d’autres, une forte dose de stress va entraîner une paralysie et une perte de ses capacités d’analyse et impacter son temps de réaction au volant.

Les symptômes du stress en conduite

Les symptômes le plus souvent rencontrés chez une personne qui stresse au volant d’une voiture sont les suivants.

  • Regard fixe, allant jusqu’à l’impossibilité d’avoir un regard large sur la route.
  • Déconnexion de la tête et du corps, qui donne l’impression à la personne qu’elle ne maîtrise plus rien.
  • Déconcentration et perte de tous ses moyens, comme si l’apprenti conducteur avait oublié tous ses cours de Code de la route et devait apprendre à nouveau toutes ses règles.

Le candidat au permis, sous l’effet du stress, peut également être victime de tremblements, d’une accélération du rythme cardiaque ou de bouffées de chaleur.

Le stress d’une personne au volant : les chiffres

Selon une enquête commanditée en 2015 par la Prévention Routière, 27 % des Français sont en situation de stress au volant pour leurs trajets quotidiens. Le profil type du conducteur qui stresse au volant est le suivant.

  • 40 % sont des conducteurs débutants à moyen ;
  • 44 % sont âgés de 35 ans au plus ;
  • 36 % sont parents ;
  • 35 % vivent dans une grande agglomération.

Les causes du stress du conducteur

Les causes d’une phobie peuvent être diverses. Elles découlent généralement d’un manque de confiance en soi. Celui-ci peut être consécutif à un apprentissage de la conduite avec un moniteur peu pédagogue et très critique. À l’extrême, elles peuvent survenir suite à un traumatisme (avoir assisté à un accident de la route par exemple).

Le problème du manque de confiance en soi et la peur de mal conduire

Le problème majeur réside dans la perte de confiance en soi. Elle est pourtant essentielle pour affronter des situations de conduite avec un fort trafic ou dans les embouteillages. La peur de mal conduire est la plupart du temps infondée. Vous avez obtenu votre Code de la Route, vous maîtrisez donc les règles, ainsi que la voiture sur laquelle vous conduisez habituellement.
Se mettre en situation négative implique une tendance à la panique. Il faut donc penser positif !

La peur d’être mal jugé par le moniteur ou l’inspecteur d’auto-école est également parfois difficile à faire disparaître.

L’angoisse de l’échec à l’examen : relativiser sur l’enjeu

Vous ne jouez pas votre vie sur une situation de conduite. Si la peur de l’accident est omniprésente, il est important de relativiser en termes de statistiques. Chaque personne qui prend le volant n’est pas victime d’un accident ! De même, une légère appréhension est normale le jour de l’examen. Il est important d’en relativiser l’enjeu.

Les solutions et conseils pour ne pas stresser pendant les heures de conduite

Il existe de nombreux moyens pour moins stresser pendant ses heures de conduite. Voici quelques judicieux conseils à suivre pour retrouver confiance en soi.

Relativiser sur l’angoisse de l’échec à l’examen

Tout candidat au permis doit apprendre à relativiser ! Il n’existe dans votre entourage aucune personne qui n’a jamais réussi à obtenir son permis de conduire ! La règle d’or, c’est de… conduire ! Il faut en effet appliquer le célèbre adage « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » !

Pratiquer la respiration abdominale pour rester zen au volant

La pratique de la respiration abdominale permet de faire baisser le rythme cardiaque et de retrouver le calme dans le corps et dans la tête. Vous pouvez accompagner cette pratique d’une playlist musicale zen adaptée.

Garder à l’esprit tout le chemin parcouru sur la route vers l’examen de conduite

L’atteinte de l’objectif « réussir l’examen du permis » ne doit pas être le seul but ! Il est parfois nécessaire de regarder dans le rétroviseur pour se rendre compte de tous les progrès effectués depuis le début de la quête de permis.

Sourire et positiver toutes les situations de conduite

Cela peut paraître un peu simpliste, mais se forcer à sourire permet de dédramatiser une situation de conduite que l’on appréhende. Chaque situation est à regarder de façon positive, en trouvant dans chacune un élément constructif.

Faire du sport en réponse au stress a pour effet d’aérer l’esprit

Juste avant de prendre le volant, pratiquer un sport permet d’évacuer le stress. Boxe, danse, musculation ou course, tout effort physique est bon pour diminuer votre angoisse.

Commenter sa conduite dans sa tête pour lutter contre sa peur

Une façon de lutter contre le stress consiste à commenter toutes les situations que l’on rencontre au volant pour les dédramatiser. Si l’on est seul au volant, on peut commenter à voix haute. Sinon, c’est dans sa tête !

Prendre des compléments alimentaires à l’épreuve du stress et de la pression

En cas de crise d’angoisse, il est possible de demander conseil à un professionnel de santé, médecin ou pharmacien. Il pourra vous prescrire des aides pour lutter contre le stress. Phytothérapie, homéopathie ou compléments alimentaires pourront vous aider à gérer de telles situations. Pour gérer des grosses phobies, des séances d’hypnose peuvent également porter leurs fruits.

Une assistance à la conduite et un GPS pour réduire le stress au volant

66 % des conducteurs plébiscitent les solutions d’assistance à la conduite, tandis que 69 % d’entre eux révèlent qu’un GPS leur permet de diminuer leurs angoisses de conduite. Par ailleurs, 44 % des travailleurs aimeraient travailler en horaires décalés pour être moins stressés en voiture.

On espère que ces précieux conseils vous ont convaincus que bien conduire est à la portée de tous. N’hésitez donc pas à passer le permis avec MonPermisCPF pour ne pas stresser durant vos heures de conduite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :
Le blog MonPermisCPF, l’auto-école référence en ligne de votre permis avec le CPF