Article

Temps de lecture 5 min

Combien faut-il obtenir de points pour réussir l'examen du permis B ?

Combien de points faut-il pour obtenir l'examen du permis B ?

MonPermisCPF, votre auto-école de référence en ligne pour votre permis B ou votre permis poids-lourd

Auteur : MonPermisCPF

Expert MonPermisCPF

Table des matières

Chacun se souvient de son examen pratique du permis de conduire mais pas forcément de son nombre de points à l’examen du permis B. Les critères d’évaluation ont évolué au cours du temps. Vous trouverez dans cet article toutes les informations sur la manière avec laquelle un candidat est évalué. Vous apprendrez aussi le nombre de points qu’il faut obtenir pour valider le précieux sésame !

Les points à obtenir à l’épreuve du code

L’examen théorique du code de la route est constitué de 40 questions sur différentes thématiques. Selon le barème, un point est attribué à chaque bonne réponse. Il vous faudra totaliser 35 points au minimum pour obtenir le code.
Le droit à l’erreur est donc toléré, mais dans la limite de 5 mauvaises réponses.
C’est pourquoi une bonne préparation est indispensable. Qu’elle ait lieu en auto-école ou en ligne, elle permet d’envisager bon nombre de situations de circulation.

La grille d’évaluation pour l’examen pratique du permis

L’épreuve pratique du permis B est soumise à une grille d’évaluation. Cette grille de compétences à valider est aussi appelée CEPC (Certificat d’Examen du Permis de Conduire).
Cette grille détaille les compétences évaluées par l’inspecteur lors de l’épreuve sur route. Elle présente aussi le nombre de points nécessaires pour son obtention.

Le barème des points à l’examen pratique

Pour chaque compétence d’évaluation, l’examinateur attribue un code.

  • E : signifie que le candidat a fait une erreur éliminatoire ; il devra se représenter à l’examen à une date ultérieure.
  • 0 : le candidat n’a pas obtenu de point sur cette compétence, qui n’est pas acquise, malgré aucune faute éliminatoire.
  • 1 : le candidat a obtenu 1 point, la compétence est maîtrisée de façon moyenne.
  • 2 : le candidat a obtenu 2 points, la compétence est bien maîtrisée.
  • 3 : le candidat a obtenu 3 points, la compétence est très bien maîtrisée.

Le calcul des points selon le barème pour obtenir le permis

Une fois tous les points attribués aux compétences de la grille d’évaluation, le futur conducteur peut totaliser un maximum de 31 points. Pour réussir l’examen pratique du permis, il est nécessaire de :

  • ne pas avoir fait de faute éliminatoire ;
  • avoir obtenu 20 points au minimum, sur les 31 points possibles.

La durée de l’épreuve pratique du permis

La durée officielle de l’examen pratique du permis est de 32 minutes. Cette durée inclut les aspects administratifs et l’installation au volant du candidat.
La durée de conduite effective est donc d’au moins 25 minutes. C’est sur cette durée que le candidat va devoir prouver à l’inspecteur qu’il contrôle sa voiture au milieu de la circulation routière.

Les compétences sur route évaluées par l’inspecteur

Le candidat doit réaliser deux manœuvres au cours de l’examen pratique du permis B. L’une sera demandée par l’inspecteur, l’autre est laissée au choix du candidat. Il pourra s’agir d’une marche arrière ou d’un arrêt du véhicule en stationnement.
Elles ne sont pas assorties d’un nombre de points, il faut juste éviter la faute éliminatoire.
Deux points bonus pourront être attribués par l’examinateur :

  • 1 point sur la conduite économique,
  • 1 point pour la courtoisie du conducteur.

Le candidat contrôle et maîtrise son véhicule

Cette première catégorie de critères d’évaluation a pour objet d’attribuer des points au conducteur sur ses connaissances du véhicule telles que :

  • la position correcte au volant et les différents réglages (siège, rétroviseurs) pour prendre la route dans les meilleures conditions (2 points) ;
  • votre connaissance de la voiture et de ses commandes : essuie-glaces, phares, clignotants… (3 points) ;
  • les vérifications intérieures et extérieures ; l’inspecteur posera en plus une question sur la sécurité routière et une sur les premiers secours (3 points).

Le conducteur maîtrise sa circulation sur la route

Cette deuxième catégorie de critères d’évaluation permet d’attribuer au conducteur des points concernant :

  • sa prise d’informations : balayage visuel de la route et contrôles avec les rétroviseurs (3 points) ;
  • la vitesse de la voiture (3 points) ;
  • le respect du Code de la route, en particulier les priorités et les limites de vitesse (3 points).

Le conducteur partage la route avec les autres usagers

Cette dernière catégorie de critères sert à attribuer des points au conducteur concernant :

  • sa communication avec les autres usagers de la route (3 points) ;
  • le partage de la route, et en particulier sa bonne gestion du volant (3 points) ;
  • le respect des distances de sécurité (3 points).

L’inspecteur évalue aussi le conducteur au volant

L’attitude et l’assurance au volant sont aussi évaluées par l’examinateur, à savoir :

  • l’analyse des situations (1 point) ;
  • l’adaptation aux situations imprévues (1 point) ;
  • l’autonomie au volant (1 point).

Éviter la faute éliminatoire au permis B

Une faute au permis est éliminatoire si elle affecte directement la sécurité des passagers ou les autres usagers de la route.
Il existe de nombreuses fautes éliminatoires au permis. Pour ne citer que les plus fréquentes :

  • franchir la ligne continue ;
  • faire caler son moteur de façon répétée ou dans des lieux dangereux ;
  • heurter violemment un trottoir ;
  • s’engager sur une voie en risquant de causer un arrêt dangereux ;
  • refuser une priorité.

La sécurité routière, premier niveau de contrôle de l’examinateur

C’est la compétence que l’examinateur contrôle en premier lieu lors du passage de l’examen pratique sur route. Il vérifie tout au long de l’épreuve l’adaptation du candidat conducteur aux risques et à la mise en sécurité de son véhicule.
La formation en sécurité routière des candidats au permis peut être effectuée dans une auto-école avec un moniteur expert agréé. Cette formation lui permettra de se présenter en toute sérénité à l’examen du permis B ou de n’importe quelle autre catégorie de permis.

Le résultat à l’examen du permis

La connaissance par le candidat de son résultat à l’épreuve pratique du permis de conduire s’effectue en ligne. Le futur conducteur doit patienter 48 heures après la date de l’épreuve pour consulter son résultat.
En cas de réussite, le nouveau conducteur reçoit son CEPC (Certificat d’examen du permis de Conduire) avec la mention favorable et le nombre de points qu’il a obtenus.
Ce certificat provisoire est valable 4 mois en attendant la réception du permis définitif.

Si vous envisagez de passer votre permis voiture, vous trouverez sous ce lien toutes les raisons pour lesquelles passer votre permis avec MonPermisCPF.
Si vous avez besoin de plus de détails sur le passage du permis B avec MonPermisCPF, n’hésitez pas à visiter notre autre page.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :