Article

Temps de lecture 7 min

Quelles sont les aides pour passer le permis de conduire ?

Tout savoir sur les aides financières pour passer son permis de conduire

Auteur : MonPermisCPF

Expert MonPermisCPF

Table des matières

Vous envisagez de passer votre permis de conduire, mais vous peinez à rassembler le budget nécessaire. Aujourd’hui, l’apprentissage du code de la route et de la conduite coûte en moyenne 1800 euros. Pour vous aider à financer votre projet, plusieurs solutions s’offrent à vous. Pôle Emploi, permis à 1 euro par jour, fonds d’aide aux jeunes, CPF, autant d’idées qui peuvent vous permettre de concrétiser votre besoin d’autonomie. Alors, quelles sont les aides pour le permis de conduire ? MonPermisCPF vous propose un tour d’horizon des dispositifs d’accompagnement.

Se faire financer son permis de conduire par Pôle Emploi

L’aide au permis de conduire accordée par Pôle Emploi vise à accompagner les demandeurs d’emploi dans leurs recherches de travail. D’un montant de 1200 euros, cette prime permet de financer une partie du permis de conduire ou son intégralité. Elle s’adresse aux personnes qui n’ont pas d’autre choix que de conduire un véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail. Pour bénéficier de l’aide au permis de conduire par Pôle Emploi, deux conditions principales sont nécessaires :

  • Être inscrit au Pôle Emploi et ne pas recevoir d’indemnisation, ou percevoir une allocation minimale de retour à l’emploi.
  • Être bénéficiaire du RSA.

Cependant, dans le cas d’une promesse d’embauche en CDI, en CDD ou en intérim pour un emploi qui nécessite d’être titulaire du permis de conduire, une dérogation permet d’obtenir cette aide. Au cours de votre vie professionnelle, cette prime est valable une seule fois. Adressez-vous directement dans votre agence Pôle Emploi avant votre inscription dans une auto-école.

Les aides au permis de conduire pour les moins de 25 ans

Si vous avez entre 15 et 25 ans et que vous n’avez jamais bénéficié d’aides au permis de conduire auparavant, divers moyens sont là pour vous donner un coup de pouce. S’il n’existe pas d’aides pour le permis attribuées par la CAF, les étudiant et les jeunes disposent toutefois de solutions très pratiques pour le permis de conduire.

Le permis à 1 euro

Le permis à 1 euro par jour est proposé dans les auto-écoles ayant signé un accord avec l’État. Ce système permet de demander dans une banque partenaire un prêt à taux zéro dont le montant est versé directement à l’auto-école. Ensuite, l’apprenti conducteur peut rembourser son emprunt par des mensualités de 30 euros maximum, soit un euro par jour. Le montant du prêt se situe entre 600 € et 1200 €.

Le bourse au permis de conduire

Certaines municipalités proposent aux jeunes de financer une partie du coût du permis de conduire. Pour prétendre à cet accompagnement, le demandeur doit démontrer qu’un permis de conduire lui est indispensable pour travailler. Dans ce cas, en échange de l’aide accordée par sa commune, le jeune bénéficiaire de la bourse au permis de conduire s’engage à effectuer entre 40 et 50 heures de travail d’intérêt public au sein d’une association ou encore d’une structure de la municipalité elle-même. Le montant de la bourse au permis B varie entre 200 € et 1000 € en fonction de ses revenus et des possibilités de financement de la mairie.

Le fonds d’aide aux jeunes (FAJ)

Le FAJ s’adresse aux 18-25 ans ayant des difficultés financières et d’insertion dans le monde du travail. Ceux-ci peuvent bénéficier d’une aide à hauteur de 1000 € en justifiant d’un projet précis de formation ou d’une promesse d’embauche pour laquelle le permis B est indispensable. Cette initiative du ministère de la Solidarité et de la Santé vise à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Le Conseil Général

Les départements aident les jeunes en difficultés financières à obtenir leur permis B. Pour favoriser leur insertion professionnelle grâce au précieux sésame, les aides attribuées par le Conseil Général dépendent de chaque région. Leurs conditions d’attributions ainsi que leur montant varient. De 200 € et 1200 €, l’aide du Conseil Général peut également être soumise à un engagement bénévole de la part du bénéficiaire.

N’hésitez pas à solliciter votre mairie, les missions locales ou encore les auto-écoles pour trouver d’autres conseils pour financer votre permis !

L’aide aux apprentis pour financer le permis B

L’aide pour le permis de conduire de 500 euros permet aux apprentis d’entrer dans la vie active plus rapidement grâce à l’obtention du permis B. Pour en faire la demande, l’apprenti doit avoir au moins 18 ans, être en contrat d’apprentissage et avoir commencé la formation au Code de la route ou à la conduite. Cette prime est cumulable avec d’autres sources d’accompagnement et n’est pas soumise à une condition de ressource. Pour obtenir l’aide pour les apprentis, vous devez vous adresser à votre Centre de Formation d’Apprentis (CFA) en remplissant le formulaire de demande d’aide au financement du permis pour les apprentis.

Les aides pour les personnes en situation de handicap

Les personnes bénéficiant de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) sont en droit d’utiliser une partie de cette somme pour financer le permis de conduire. Cette aide, versée par le département, vise à soutenir financièrement les personnes en situation de handicap dans leur perte d’autonomie. Pour obtenir une aide pour votre permis de conduire, vous pouvez vous adresser à votre maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Vous pouvez également vous renseigner auprès de l’Agefiph et du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).

Le Compte Personnel de Formation (CPF), une aide pour le permis de conduire

Si vous êtes actif et que vos droits formation acquis sur votre CPF suffisent, vous pouvez financer vos leçons de conduite. Dans ce cas, vous devez également démontrer que votre demande de financement est en rapport avec votre projet professionnel. Vous pourrez alors passer votre permis B, C ou D. En revanche, le Compte Personnel de Formation ne concerne pas les stages de récupération de points ou les remises à niveau de conduite. Pour utiliser son CPF sur MonCompteFormation, il est nécessaire de s’inscrire dans une auto-école concernée par ce dispositif. Dans notre auto-école en ligne, MonPermisCPF, tous nos permis B et poids-lourds sont éligibles au CPF. L’apprentissage du Code de la route s’effectue en ligne, tandis que nous vous adressons à une auto-école partenaire pour la conduite. Le permis financé par votre CPF vous intéresse ? N’hésitez pas à nous contacter !

Pas assez de CPF ? Demandez un abondement à Pôle Emploi ou votre employeur

Vos droits CPF sont insuffisants ? Si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle Emploi peut vous aider à régler la somme restante de la formation. Cet abondement est accordé à condition de mobiliser tous ses droits CPF. Pour demander une aide au financement, vous devez justifier la nécessité du permis de conduire pour la réussite de votre projet professionnel. Une fois votre requête envoyée, Pôle Emploi vous répond sous une dizaine de jours. Et si vous êtes salarié du secteur privé, l’employeur peut procéder à une dotation volontaire sur votre CPF en vue de cofinancer le permis de conduire.

Les aides pour le permis évoluent d’année en année. Si vous souhaitez obtenir les dernières informations sur les financements, n’hésitez pas à solliciter un de nos conseillers. Nous vous accompagnerons avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
Partager cet article
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :
Le blog MonPermisCPF, l’auto-école référence en ligne de votre permis avec le CPF